Ne soyez pas un des doux…
par Machine

Tout comme les grandes fortunes sont bâties sur le dos des pauvres, au profit de ceux qui cherchent à s'enrichir, les nations sont bâties à l'aide de mains calleuses et usées par le dur labeur qui abat les hommes. Et, tant que ces derniers n'auront pas appris à exploiter la fureur de leur volonté pour affronter les nababs de ce monde, tous les nobles mots du dictionnaire ne seront que verbiage hypocrite. Jetez-le donc, ce dictionnaire. Il n'a aucune valeur. Les mots dont il est rempli n'ont pas plus d'utilité que les hommes faux qui s'en servent pour corrompre et pervertir le sens même de ces mots.

« Le pour cent le plus riche de la population contrôle la richesse de la nation ». D'après les chiffres, il est clair qu'une infime minorité contrôle le destin d'une écrasante majorité. Mais n'est-ce pas le cas partout dans le monde ? L'on dit que ceux qui sont doux hériteront la terre… Il me semble qu'ils l'ont déjà et que tout ce qu'ils en tirent, c'est une bouchée de terre quotidienne avec laquelle se rassasier. Ne soyez donc pas un des doux… N'endurez pas le martyre dans un silence résigné. En tout temps et en tout endroit, pour faire changer les choses, il suffit de se lever et de prendre sa place. C'est ce que je fais chaque jour de ma vie.

Des forces extérieures cherchent à me détourner de mon objectif et à réduire mon espace vital en bloquant mon chemin et en essayant de me pousser hors de ma place. Je fais partie des doux et croyez-moi, je ne souffrirai pas le martyre dans un silence résigné. Je refuse qu'on me détourne, déloge, m'entrave ou me bloque. Je vais la prendre, ma place. Je vais pousser et bousculer. Je vais creuser, gratter et griffer. Je vais hurler parce que c'est la seule putain de manière que je connais. Je vais ruer dans les brancards et me battre. Je vais poignarder et mordre jusqu'à ce que les doux héritent de plus qu'une gueule pleine de terre… jusqu'à ce que le pour cent le plus riche rende tout ce qu'il a volé pour construire tous ses châteaux.

Nous n'avons besoin de la permission de personne pour prendre notre place… Nous n'avons pas besoin « qu'ils » nous comprennent… Nous n'avons pas besoin « qu'ils » acceptent notre point de vue… Tout ce que nous avons besoin de faire, c'est nous lever, aux sens littéral et figuré, et prendre la responsabilité de nos frères. Nous pouvons éclipser même le plus flamboyant des fortunés avec l'ombre écrasante de notre présence. Mais comment peut-on lutter contre des forces disposant de moyens bien plus vastes que les siens ? Et bien, en tirant parti de ce que l'on a en abondance : les muscles, la force d'âme et une volonté de fer. C'est comme ça que l'on vainc les lâches de ce monde. On se bat avec plus de férocité, on creuse plus profondément et on persévère plus longtemps qu'eux. On exige plus de soi-même afin de les prendre à leur propre jeu.

La spiritualité coule dans mes veines en vagues d'acuité mentale intensifiée et engendre en moi des émotions belliqueuses qui me poussent au combat. Mon esprit est à jamais lié à la terre sur laquelle je vis, les rues que je parcours et l'acier que je tiens dans les mains. Je m'attelle aux tâches qui, il est certain, m'amèneront au faîte de la gloire. Je m'accroche à ce sentiment de pure puissance et je m'engage à prendre suffisamment de place dans ce monde pour faire de l'ombre à tous mes adversaires. Je me bats pour les enfants qui se tiennent au coin des rues. Je me bats pour ceux qui n'y sont jamais arrivés. Je me bats pour les laissés-pour-compte de ce monde et pour ceux qui ne sont pas encore nés. Je veux qu'ils aient le courage de prendre leur place dans ce monde et de vivre leur vie à leur gré.

Au bout du compte, ce n'est qu'après une longue lutte que l'on acquiert tout son pouvoir et que l'on gagne le respect de ses amis et de ses adversaires. On est alors redevable de personne parce que l'on a hérité de ce qui était le nôtre depuis le départ.

 

 

 

envoyer par e-mail à un ami

page imprimable

 

 

Copyright © 2022 Universal Nutrition.