Gros muscles à petit budget
par Big Al

D’accord, le sujet a été maintes fois débattu et les avis divergent. De mon côté, je peux vous dire qu’il m’est arrivé de manger sans grand-chose en poche. J'ai participé à des concours en me serrant la ceinture. Certains ont de la chance, leurs mamans leur achètent à manger et ils vivent à la maison jusqu’à la trentaine. D’autres suivent des études et doivent faire attention à chaque sou dépensé. Certains décident d’avoir des enfants. Quel que soit le cas de figure, nous avons tous un budget à respecter.

J’ai fondé une famille très jeune. Ajoutez à cela que j’essayais de suivre des cours, que j'avais un travail à plein temps et un enfant. Oh, sans oublier que je voulais être bodybuilder. Je devais être dingue. Alors inutile de vous dire que je disposais d’un tout petit budget nourriture durant mes premières années dans la profession.

Voici quelques astuces qui m’ont aidé. Je n’achetais jamais d’eau, c’est gratuit et on peut remplir la même bouteille à l'infini. Comme je l’ai déjà évoqué, les magasins à un dollar m’ont sacrément aidé. Et je m’y rends encore aujourd’hui. J’y achetais du thon, de l’avoine, des barres de céréales, des biscuits (post-entraînement) et aussi mes produits domestiques par la même occasion. Du savon, du liquide vaisselle, des serviettes, du sopalin, le tout pour quelques dollars.

J’allais dans les magasins qui proposaient les meilleurs affaires de la semaine. Je pouvais vivre d'œufs et de thon mais essayais tout de même de prendre du steak haché si j’en avais les moyens cette semaine-là. Et parfois, avec un peu de chance, je trouvais du gîte ou du poulet pour 1,99 $ la livre. Bon sang, j'adore ces affaires.

Alors quand je vois ces gourous vous dire de ne manger que du poisson frais ou de l’avoine épointée et de boire cette eau-là et pas une autre... C’est bien si vous pouvez le faire, mais n’allez pas vous imaginer que, si vous n'avez pas les moyens d'acheter ces trucs, vous ne pourrez pas vous débrouiller autrement. J’ai déjà battu des types sans emploi—ils ne faisaient que s’entraîner et manger, Tout ça en cumulant deux emplois et en m’occupant de ma fille. Alors, certes, ç’aurait été mieux si quelqu’un me payait pour m’entraîner, mais on peut quand même s'en sortir avec peu d'argent et de temps et, surtout, avec l’envie. Ne cherchez pas d’excuses, faites le nécessaire.

Et pour ce qui est des compléments alimentaires, si vous pouvez, trouvez-vous de bonnes protéines de lactosérum. Voilà l’ordre dans lequel j’achète mes articles et priorités de compléments : lactosérum, multi-vitamines (Pak est bien parce qu’il contient tout), support pour articulations (Animal Flex). Ils doivent figurer sur la liste, après je me tourne vers les produits comme la créatine ou de post-entraînement (j’utilise EAA Nitro).

Pour illustrer à quel point cela peut être simple et bon marché, voici le menu actuel de mon premier repas de la journée : 50 grammes de protéines de lactosérum et une tasse de froment. Ensuite, je prends 50 g. de protéines et 50 g. de glucides. Ce repas ne me coûte que quelques centimes par jour.

Autre exemple de repas spécial bodybuilding bon marché : une boîte de thon et ½ boîte de pâtes pour 1,50 $ environ. Autrement, six œufs et une nouvelle tasse de froment ne devraient pas dépasser les 2 dollars. Ce ne sont là que des idées pour vous montrer que c’est possible.

Ne vous laissez pas décourager, cherchez simplement un moyen de bien planifier vos séances et de vous préparer des repas toujours sains et bon marché.

Maintenant, vous savez que c’est réalisable quand on a un budget serré. J’en suis la preuve vivante. Ne laissez personne vous persuader du contraire.

 

 

 

envoyer par e-mail à un ami

page imprimable

 

 

Copyright © 2022 Universal Nutrition.