Essentiel

es-sen-tiel
adj.
constituant ou faisant partie de l'essence de quelque chose ; inhérent
indispensable ; nécessaire
une substance qui est requise pour le bon fonctionnement du corps mais ne peut pas y être synthétisée et qui doit donc faire partie du régime alimentaire

Et voilà… Une définition typique des caractéristiques de ce qui est essentiel. Je ne l'ai pas inventé ; cette définition n'est pas la mienne. Et c'est pas moi non plus qui ai déterminé que certains acides gras et certains acides aminés sont essentiels. Supposons un instant que vous faisiez attention en cours de biologie et que vous avez appris qu'il y a des acides gras et des acides aminés essentiels. Ça veut donc dire qu'il faut consommer certains acides gras et certains acides aminés parce que le corps humain est incapable de les synthétiser par lui-même.

Je suis donc certain que si vous songez sérieusement à vous développer la musculature, à améliorer votre performance, à réduire votre taux de graisse corporelle, ou à faire ce qu'il faut pour obtenir le physique de vos rêves, vous comprenez déjà en profondeur les principes de la supplémentation en protéines. J'en ai parlé avec des mecs qui prennent 4,4 grammes de protéines par kilos de masse corporelle. Pour un mec de 91 kg, ça fait quatre cent grammes par jour. Merde, même moi j'en prends pas tant.

Le fait est que les gens ont adopté l'idée qu'une consommation adéquate et équilibrée de protéines est nécessaire à la réparation et à la croissance des muscles. Et, étant donné l'abondance de protéines animales de qualité, de poudres de protéines et de suppléments à base d'acides aminés, il me semble fort peu probable que quiconque soit en danger de ne pas satisfaire leurs quotas d'acides aminés.

Dans le même registre, il serait plutôt difficile de trouver quelqu'un qui considère le fait de ne pas prendre de glucides comme une bonne idée. Allez, me dîtes pas qu'on vous a jamais expliqué l'importance de prendre des glucides pour apporter au corps l'énergie dont il a besoin pour fonctionner correctement, pour carburer à haut niveau et pour pouvoir résister aux rigueurs d'un entraînement de haute intensité. « Attendez. Qu'est-ce-que vous avez dit, là ? Ouais, c'est pas faux ».

Concrètement, les glucides et les sucres essentiels, ça n'existe pas. Seuls les acides aminés et les acides gras sont essentiels à la vie. Mais bon, les gens en mangent plein quand même. Beaucoup de gens d'ailleurs continuent de croire que la consommation de glucides peut servir de fondation à un régime alimentaire sain, comme l'indique encore la pyramide alimentaire, aujourd'hui pratiquement obsolète.

Mais bon, on va pas s'étaler sur la question de savoir si l'ingestion de glucides est nécessaire ou non. On va pas non plus discuter de régime cétonique ou d'autres conneries de ce genre. Je veux juste montrer que les gens prennent plein de glucides alors qu'il ne sont même pas essentiels à une bonne nutrition. Je note également que les gens ont facilement accepté qu'il y a des acides aminés essentiels et qu'il faut manger une quantité optimale de protéines pour fonctionner au plus haut niveau.

Et le gras dans tout ça ? Le gras. En voila un gros mot. Je sais pas quand ça a commencé, mais en vingt-cinq ans sur cette planète, le seul régime que j'ai jamais entendu défendre par la multitude, c'est le régime pauvre en graisses. On m'a toujours dit d'éviter le gras. Le gras fait grossir. Logique, non ? Comme si le gras qu'on mange entrait dans le corps et allait immédiatement se loger dans l'abdomen, le cul ou les cuisses. Merde… j'ai horreur de ça.

Permettez que je vous pose cette question - si c'est le gras qui fait grossir et qu'on peut choisir son alimentation, que ce soit du fromage ou du beurre de cacahuètes allégé (un paradoxe, étant donné la nature de ces aliments), alors bordel, pourquoi tout le monde est-il si gras ? ! Vous l'avez constaté vous-même. Les gens sont gros et ne cessent de grossir. Intéressant, non ? Tu m'étonnes. C'est intéressant, parce que ce genre de régime, ça n'a aucun sens et pourtant les gens continuent de le suivre.

Qu'est-ce que je propose alors ? Je pense que les gens devraient prendre conscience qu'il y a des acides aminés et des acides gras qui sont essentiels et qui devraient donc servir de base à leurs régimes alimentaires. Si vous vous posiez une question à propos de la deuxième guerre mondiale, et que pour y répondre vous consultiez une encyclopédie, je pense que vous accepteriez les informations qui s'y trouvent comme véridiques. Je vous encourage donc d'emprunter un ouvrage de référence et de vous renseigner sur les acides gras essentiels. Une encyclopédie vous expliquera les raisons pour lesquelles vous devez en consommer, leur importance pour le bon fonctionnement de l'organisme et tous leurs effets bénéfiques.

Pourquoi les gens résistent-ils tant à manger du gras ? Parce qu'on leur a martelé la cervelle en leur disant que le gras est nocif et qu'il fait grossir. Le gras ne fait pas grossir. Ne pas manger de gras fait grossir. C'est vrai. Je le maintiens. Omettre de prendre ne serait-ce qu'une sorte de vitamine, de sel minéral, ou de macronutriment vous fait courir le risque de bousiller votre métabolisme. Pour se sentir au top de sa forme (et en avoir les apparences), les vitamines, les sels minéraux, l'eau et les bons macronutriments sont tous nécessaires. Comment pensez-vous pouvoir fonctionner de manière optimale si vous omettez l'un de ces éléments ? C'est impossible. Et si votre métabolisme ne fonctionne pas à 100 % parce que vous le privez de l'un de ces éléments essentiels, tels que les graisses, vous allez grossir. Allez, c'est pas sorcier ; vous savez que c'est évident.

Personnellement, je peux vous dire que depuis que j'ai commencé à prendre de bonnes quantités d'acides gras essentiels il y a deux ans, j'ai constaté de nettes améliorations physiques. J'ai toujours essayé de suivre un régime pauvre en matières grasses et coïncidence (ou peut-être pas coïncidence du tout), j'ai toujours été gros. Même après avoir perdu 32 kilos au lycée, mon pourcentage de graisse corporelle était toujours élevé. Je n'étais pas mince.

Pendant les cinq ou six premières années de ma carrière de bodybuilder, je ne mangeais que pour me développer. Je pensais qu'être gras faisait partie du processus et je l'avais donc accepté. Je n'ai compris l'importance des acides gras essentiels pour la préservation des muscles et la perte de gras que quand j'ai commencé à suivre un régime pour ma première compétition nationale, le NPC Junior Nationals, en 2006. Depuis cette compétition, je n'ai jamais regrossi hors saison.

Par rapport à ce qui m'arrivait avant (et à ce qui arrive encore à beaucoup de gars), je reste plus lean et je me porte vraiment mieux. Je crois bien que c'est parce que les acides gras et les acides aminés essentiels sont maintenant au cœur de mon alimentation. Je me développe plus facilement et je reste plus mince hors saison. Et avant la compétition, je préserve mieux le volume et la puissance de mes muscles. Je perds également du gras plus facilement. Mais surtout, que je sois au régime ou en cours d'augmenter ma masse maigre, je ne me suis jamais aussi bien porté. Je n'éprouve plus de petites fringales ou de sautes d'humeur. Je dors bien. Mes muscles sont plus volumineux et ma force s'améliore. Je ne ressens plus de soudaines crises de faim, suivies de léthargie.

Je voudrais partager avec vous les secrets de mon alimentation à base d'acides gras essentiels , celle qui m'a servi ces deux dernières années à gagner les championnats du NPC Junior Nationals de 2006 et du NPC Nationals de 2007 (où j'ai obtenu ma carte de professionnel de l'IFBB). En tant que bodybuilder, je prends la nutrition très au sérieux. Voilà ce que je prends :

o 1 000 mg d'huile de poisson - 3 fois par jour
o 1 300 mg d'huile d'onagre - 3 fois par jour
o 1 000 mg d'huile de lin - 2 fois par jour
o 1 000 mg d'acide linoléique conjugué - 3 fois par jour

N'oubliez pas que je suis un bodybuilder d'élite et que ce régime marche pour moi parce que.je l'ai développé de façon empirique. Dans votre cas, il faudra probablement réduire les quantités mentionnées et l'ajuster à vos besoins particuliers Mais comme on peut le constater, c'est une supplémentation assez simple. Pour éviter toute déficience potentielle, mes acides gras proviennent à la fois de source animale (poisson) et de sources végétales.

Je prends de l'huile de poisson parce que c'est riche en EPA (acide éicosapentaénoïque) et en DHA (acide docosahexaénoïque), des acides gras oméga-3. L'EPA et le DHA sont importants pour la santé mentale, le développement neurologique, le contrôle de l'inflammation et l'amélioration de la sensibilité à l'insuline. L'amélioration de la sensibilité à l'insuline est particulièrement importante parce que plus on y est sensible, moins le corps à besoin d'en produire. Une réduction de la production d'insuline entraîne à son tour une réduction du stockage de graisse, une amélioration des taux de lipides sanguins et une meilleure santé du cœur. De plus, le corps assimile et utilise facilement les acides gras oméga-3 provenant de poissons.

L'huile de lin fait partie de mes sources de supplémentation d'origine végétale parce qu'elle contient l'acide gras oméga-3 ALA (acide alpha-linolénique), un acide dont le corps peut se servir pour produire de l'EPA et du DHA. Certains ne seront pas d'accord avec ce choix justement parce que cet acide doit d'abord être converti en EPA et en DHA, mais je pense que c'est toujours une bonne idée de parer à toutes les éventualités et d'avoir une supplémentation variée. De toute façon, la supplémentation en acides gras essentiels ne se résume pas à l'EPA et au DHA. Un bon régime requiert une variété d'acides gras.

Pour obtenir des quantités suffisantes d'AGL (acide gamma-linolénique), un acide vital pour la production de prostaglandines, je prends aussi des suppléments à base d'huile d'onagre. Les prostaglandines sont des hormones nécessaires à la croissance, au contrôle des émotions, et au bon fonctionnement du système immunitaire. Je complète le tout avec de l'ALC (acide linoléique conjugué) qui n'est pas un acide gras essentiel, mais qui, selon certaines études, permet de contrôler le taux de graisse corporelle. C'est pourquoi j'envisage aussi de prendre de la sésamine.

Et voilà. Mes suppléments en résumé. Ça fait longtemps que je suis forcé d'acheter quatre produits différents pour subvenir à mes besoins en acides gras essentiels. Il va donc sans dire que quand j'ai appris la nouvelle qu'Animal allait sortir leur propre produit à base d'acides gras essentiels (Animal Omega), ça a piqué ma curiosité. Pourquoi ? Parce que j'ai fait l'expérience de beaucoup de suppléments à base d'acides gras, qui contenaient peu de matières actives et beaucoup d'ingrédients de basse qualité. J'en ai vu beaucoup qui n'étaient produits que pour les obsédés de la santé. C'est pour ça que quand on m'a montré le profil de l'Animal Omega, je dois avouer que j'ai été impressionné.

La première chose qui m'a sauté à l'œil, c'est que l'Animal Omega est un produit très complet. Si j'en prenais au lieu des suppléments que je prends aujourd'hui, tous mes besoins en acides gras seraient satisfaits, et même plus que satisfaits. En effet, l'Animal Omega a adopté l'approche dont je vous parlais précédemment. C'est-à-dire que, bien que le produit incorpore de l'huile de poissons, extraite d'une variété d'espèces, comme source suffisante d'EPA et de DHA, il inclut aussi de l'huile de lin comme source d'ALA, histoire de parer à toutes les éventualités.

Le même principe a été appliqué aux acides gras oméga-6, également essentiels. Le supplément contient donc aussi de l'huile de bourrache et de l'huile d'onagre, toutes deux riches en AGL, ainsi que de l'huile de carthame, une source d'ALC et d'AL (acide linoléique, l'élément de base de l'AGL). Tous les besoins fondamentaux sont satisfaits. Pour parfaire le produit, on y a même ajouté de la sésamine, qui a un effet bénéfique sur le taux de graisse corporelle et sur la santé en général Et pour bien faire passer le tout, la formule incorpore également de la lipase (un enzyme) et de la lécithine. Franchement, je vais échanger toutes mes bouteilles de suppléments contre une boîte d'Animal Omega dès que je peux. Je sais que sa formule et les avantages qui en découlent me conviendront parfaitement.

 

 

 

envoyer par e-mail à un ami

page imprimable

 

 

Copyright © 2022 Universal Nutrition.