LeftNavHome

 

 

Soulever des pierres
Par Higa Monster

Depuis les temps immémoriaux, les hommes ont toujours testé leurs forces. Certains se sont testés en soulevant des pierres et des rochers aux formes étranges. Il s'agit là d'une des méthodes les plus anciennes pour s'entraîner et se couvrir de gloire. Si un homme réussissait à soulever une certaine pierre, les honneurs lui revenaient et sa tribu le considérait alors comme un dur des durs, un gars qui déchire, un badass. En gros, les hommes allaient chercher la plus grosse pierre possible dans un champ pour déterminer celui qui pourrait la soulever.

En Islande, par exemple, on considère que pouvoir soulever le « Kviahellan », ou la « dalle de Pen » est un exploit de force exceptionnel. Cette dalle de pierre très connue pèse 189 kg et il faut la soulever au niveau de la poitrine et marcher autour d'un parc à moutons d'un périmètre de 50 mètres. En Ecosse, on utilise « Clach Cuid Sapin », un terme gaélique qui signifie « pierres de virilité », pour décrire l'art de soulever des pierres pour tester ses forces. C'est probablement en Ecosse que l'on trouve le plus de pierres au monde pour tenter ce genre d'épreuve. En général, un jeune homme ne devenait un adulte que quand il avait réussi à soulever la pierre rituelle de son clan jusqu'à sa taille.

La pierre d'Inver, l'une de ces célèbres pierres qu'on utilise en Ecosse, pèse 130 kg. La plupart des hommes qui ont tenté de la soulever disent que sa forme étrange rend l'exercice difficile, bien qu'elle ne soit pas très lourde. Ceux qui veulent tester leurs forces contre cette pierre doivent se rendre dans la petite ville de Crathie et demander aux habitants du coin l'adresse de Madame Richards. C'est elle la gardienne de la pierre d'Inver et c'est elle qui sert de témoin pour toux ceux qui veulent tenter de soulever cette pierre sur une épaule.

Quelques hommes ont même réussi à la soulever au dessus de leur tête, ce qui est évidemment un spectacle plus impressionnant que de voir quelqu'un se la mettre sur une épaule. La pierre d'Inver ressemble aux pierres d'Atlas qu'on utilise lors des compétitions d'Homme fort. Un de ces jours, j'aimerais me rendre en Ecosse pour m'essayer contre quelques unes de ces vieilles pierres. Ça serait cool, non ? On dit que beaucoup d'inconnus viennent encourager celui qui essaye de soulever ces grosses pierres.

Bien que je n'aie jamais visité l'Ecosse, ma ville natale a elle aussi un passé bien connu. Je suis né et j'ai grandi à Hawaï, et l'une des histoires que nous avons apprise en classe d'histoire, c'est celle de «Pohaku Naha » (la "pierre Naha " en français). C'est une pierre de 2,5 tonnes qui servait à mettre à l'épreuve la force royale. Une ancienne légende avait annoncé que celui qui pourrait déplacer la pierre réunirait toutes les îles d'Hawaï. Selon la légende, le Roi Kamehameha le Grand, alors qu'il n'avait encore que 14 ans, ne s'est pas contenté de juste déplacer cette pierre ; il l'a complètement retournée. Et c'est ainsi qu'en 1810, Kamehameha le Grand a unifié les îles d'Hawaï, comme la prophétie l'avait prédit.

Je suis certain qu'en retournant cette énorme pierre le Roi Kamehameha a dû ressentir des liens très étroits avec la nature. A mon avis, on n'est jamais aussi proche de la nature que quand on soulève une pierre massive et glissante, couverte de mousse, de terre, de boue et d'excréments de moutons - ou d'un mélange de tous ces ingrédients. Soulever des pierres n'est pas une question de force brute. Toutes les pierres sont différentes : elles n'ont pas toutes de bonnes aspérités qu'on peut empoigner, ce qui force à réfléchir et à développer certaines stratégies. L'un des plus grands problèmes, quand il en vient à soulever les pierres qui ont des formes particulières, c'est de trouver une bonne façon de les agripper. Quand on considère que beaucoup de roches de rivière ont été érodées par l'action de l'eau et que leurs surfaces sont donc extrêmement lisses, on peut comprendre la difficulté de la tâche.

C'est en participant à la compétition du British Columbia Strongest Man (l'Homme le plus fort de la Colombie Britannique) à Ladysmith au Canada, en août 2005, que j'ai réussi à soulever l'une des plus grosses de ces pierres de rivière. Il fallait empiler cinq pierres de rivière sur des barriques de vin. La dernière était énorme et pesait 206 kg. C'est difficile à décrire, mais cette pierre était si large qu'il était très difficile de l'agripper correctement. Une fois que j'y suis parvenu, j'ai su que j'allais réussir et j'ai soulevé cette pierre en plein sur la barrique. Après, j'étais tellement bourré d'énergie que je me suis précipité dans la foule où j'ai presque écrasé de la poitrine l'un de mes partenaires d'entraînement.

Soulever des pierres, c'est du sérieux. Ça faisait deux ans que mon partenaire d'entraînement passait en voiture à côté d'une pierre au bord de la route. Elle se trouvait près d'un passage inférieur de l'autoroute et il trouvait qu'elle ressemblait à la pierre de Hussefelt mentionnée précédemment (Kviahellan). Normalement, nous nous entraînons tous les samedis à 6 heures du matin, mais il a décidé d'embarquer cette pierre dans sa voiture avant de venir nous rencontrer. Il était au bord de la route à 4 heures et demi du matin, en train de remonter cette pierre vers sa voiture, quand un gendarme s'est arrêté pour lui demander ce qu'il faisait là, si tôt le matin.

Mon copain lui a répondu : « Monsieur, ça va paraître étrange, mais en fait, je vais aller m'entraîner un peu plus tard ce matin. Je participe à des compétitions d'homme fort et j'ai toujours pensé que cette pierre serait parfaite pour nous entraîner. Le flic l'a regardé d'un air perplexe, mais il l'a laissé remonter la pierre en haut de la colline pour qu'il puisse la mettre dans sa voiture. Je pense que le flic a estimé qu'il n'enfreignait pas la loi. Soit ça soit il s'est dit que si mon copain était fou et que l'envie lui avait pris de mettre cette pierre dans sa Civic, ce n'était pas à lui de l'en empêcher.

Donc, juste avant 6 heures du matin, mon copain s'arrête devant l'entrepôt et nous demande de lui donner un coup de main pour sortir quelque chose de sa voiture. Quand on a vu cette énorme pierre dans le siège du passager de sa Civic, on n'en est pas revenu. Etant donné qu'on l'a sortie de ce tout petit véhicule, on l'a appelée la pierre Civic. Si ça vous intéresse, voici une vidéo où je soulève la « pierre Civic » et où je la transporte dans l'entrepôt.

Ce qu'il y a de cool quand je soulève des pierres de champ ou des pierres de rivière, c'est que ça me permet de vraiment apprécier les hommes qui ont fait ça au cours de l'histoire pour prouver leur valeur. D'une certaine façon, c'est comme si nous étions liés de manière réelle. Pour s'entraîner comme ça, il n'y a pas besoin de grand-chose. J'ai installé ma salle de musculation dans mon garage. En tout et pour tout, elle comprend une cage à squat (squat rack), une plateforme d'haltérophilie, des poids, et un petit chauffage d'appoint pour l'hiver. C'est simple, mais ça marche. Du point de vue historique, les hommes qui autrefois soulevaient de vieilles pierres, couvertes de cochonneries infâmes, ne disposaient d'aucun de ces luxes. Ils soulevaient probablement ces pierres sous la pluie, exposés au vent et au froid. S'ils ne réussissaient pas ces épreuves de force, leur humiliation était probablement profonde. Pour moi, il n'y a rien de plus authentique et je pense que c'est pour ça que je fais ça.

 

 

 

envoyer par e-mail à un ami

page imprimable

 

 

Copyright © 2020 Universal Nutrition.